Économie

Xi Jinping promet toujours plus d’investissements en Afrique

| Par Jeune Afrique
Xi Jinping, le président chinois, arrive à Dar Es Salaam, en Tanzanie, le 24 mars 2013

Xi Jinping, le président chinois, arrive à Dar Es Salaam, en Tanzanie, le 24 mars 2013 © John Lukuwi/AFP

En tournée africaine depuis le 24 mars, le nouveau chef de l’exécutif chinois a déclaré chercher une relation d’égal à égal avec les pays africains. Il a aussi fait plusieurs annonces concernant la coopération économique entre les deux zones.

Alors qu’il est arrivé hier dimanche 24 mars à Dar es Salaam, la capitale commerciale de la Tanzanie, Xi Jinping a donné son tout premier discours en terre africaine. Saluant la croissance économique du continent, il a rappelé la tradition politique de la Chine de ne pas s’immiscer dans la politique intérieure des États africains. « Le lion africain galope de plus en plus vite, tandis que la Chine maintient également une bonne dynamique de développement », a-t-il relevé, affirmant chercher une relation « d’égal à égal » avec les pays africains : « Nous considérons chacun le développement de l’autre comme une opportunité ».

Lire aussi :

Rappel à l’ordre d’un diplomate chinois aux entreprises actives en Afrique
Un gouverneur hausse le ton contre les Chinois
Dossier Chine-Afrique : entre mythes et réalités
Dossier pétrole : l’avenir est au fond de la mer

Il a notamment promis 20 milliards de dollars de prêts à l’Afrique au cours des trois prochaines années. En ce qui concerne la Tanzanie, il a signé un accord pour la construction d’un grand port et de sa zone industrielle attenante à Bagamoyo, à 70 km au nord de Dar es Salaam. Selon les officiels chinois qui accompagnent Xi Jinping, il s’agit d’un projet de 10 milliards de dollars, dont la construction sera confiée à China Merchant Goup. La Tanzanie revêt une importance particulière pour la Chine dans la mesure où le pays a été l’un des premiers pays africains à recevoir des investissements chinois dans les années 1970 avec le chemin de fer Tanzanie-Zambie.

Critiques

Cette visite intervient alors que la croissance du commerce entre la Chine et l’Afrique fait l’objet d’un nombre grandissant de critiques de la part de certains responsables africains qui craignent que les exportations chinoises vers l’Afrique ne sapent l’industrialisation du continent. Le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria a été l’auteur d’une tribune remarquée dans le Financial Times. Le commerce bilatéral a atteint 198 milliards de dollars en 2012. Il faut rappeler qu’une grande partie des prêts et de l’aide chinois à l’Afrique sont utilisés pour des projets d’infrastructure ou d’extraction de grande envergure, que ce soit des aéroports, des mines ou des autoroutes. Selon les statistiques officielles, Pékin aurait investi 45 milliards de dollars en Afrique à juin 2012.

Hydrocarbures

Comme le souligne le quotidien britannique Financial Times, la Chine est déjà en train de construire un pipeline de gaz naturel d’un coût de 1,2 milliard de dollars en Tanzanie. Selon Salvator Rweyemamu, directeur de la communication du président tanzanien Jakaya Kikwete cité par Bloomberg Businessweek, les deux pays ont signé 16 accords de coopération économique d’une valeur de 16 milliards de dollars. Le pays d’Afrique de l’Est et le Mozambique voisin sont d’autant plus attracifs pour l’empire du Milieu qu’ils sont en passe de devenir des producteurs d’hydrocarbures de premier plan grâce aux découvertes récentes de vastes gisements de gaz au large de leurs côtes.

Xi Jinping doit poursuivre son voyage en Afrique du Sud pour assister au sommet des Brics, qui se tient les 26 et 27 mars à Durban. Il s’envolera ensuite vers le Congo Brazzaville, troisième et dernière destination de ce premier voyage sur le continent du nouveau président chinois.

Cliquez sur l'image.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer