Politique
Gabon : Un an après

Cet article est issu du dossier

Gabon : Un an après

Voir tout le sommaire
Politique

Un an au sommet de l’État

Par
Mis à jour le 14 juin 2010 à 13:18

8 juin 2009

Décès à l’âge de 73 ans du président, Omar Bongo Ondimba, au pouvoir depuis 1967.

10 juin 2009

La présidente du Sénat, Rose Rogombé, devient chef de l’État par intérim.

16 juin 2009

Funérailles nationales à Libreville du président. Il sera inhumé à Franceville.

15 juillet 2009

Le Parti démocratique gabonais (PDG) approuve « par acclamation » la candidature d’Ali Bongo Ondimba à l’élection présidentielle.

30 août 2009

Victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle (scrutin à un seul tour). Des incidents éclatent à Port-Gentil.

12 octobre 2009

Validation des résultats par la Cour constitutionnelle. Ali Bongo Ondimba obtient 41,79 % des voix devant Pierre Mamboundou (25,64 %) et André Mba Obame (25,33 %).

16 octobre 2009

Investiture du nouveau chef de l’État, qui devient le troisième président de la République du Gabon.

17 octobre 2009

Présentation du nouveau gouvernement resserré à trente membres. Paul Biyoghé Mba reste Premier ministre.

15-17 janvier 2010

Sommet de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), à Bangui (Centrafrique). Le Gabon perd le poste de gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac).

24 février 2010

Visite à Libreville du président français, Nicolas Sarkozy.

29 avril-1er mai

Voyage en Chine (Shanghai) pour l’inauguration de l’Exposition universelle. Entretien avec le président Hu Jintao et rencontre avec des patrons chinois.