Politique
Gabon : Un an après

Cet article est issu du dossier

Gabon : Un an après

Voir tout le sommaire
Économie

Les principales décisions

Par
Mis à jour le 14 juin 2010 à 13:16

28 octobre 2009

Fin du cumul de fonctions pour les responsables politiques dans les conseils d’administration, plafonnement des rémunérations dans les entreprises publiques et audits dans les ministères.

5 novembre 2009

Interdiction d’exporter les grumes, à partir du 1er janvier, afin de favoriser l’industrie locale. Un délai supplémentaire de trois mois est accordé en février.

4 mars 2010

Annonce de la création d’une compagnie pétrolière nationale. Elle pourrait s’appeler Gabon Oil Company (GOC) et permettrait à l’État de mieux contrôler la production et les exportations de brut.

5 mai 2010

L’État emprunte 175 milliards de F CFA (267 millions d’euros) pour rembourser la dette privée intérieure. La banque chef de file est le groupe gabonais BGFI Bank.

11 mai 2010

Libreville remet aux Chinois une nouvelle copie de la convention pour l’exploitation du gisement de fer de Belinga. Les discussions se poursuivent. Objectif : réduire le coût du projet, estimé à 3 milliards d’euros, et développer la transformation sur place du minerai.