Santé

Algérie : l’allemand Merck s’associe à Novapharm pour fabriquer des médicaments

L'Algérie ambitionne de réduire les importations de médicaments et produire localement 70% de ses besoins contre 30% actuellement. DR ©

Le laboratoire allemand Merck a conclu un accord avec le laboratoire algérien privé Novapharm pour la réalisation d'une unité d'une capacité de 300 millions de comprimés par an à Tipaza.

L’allemand Merck va produire en Algérie des médicaments pour le traitement du diabète et de l’hypertension artérielle. Le groupe pharmaceutique a conclu mercredi dernier un protocole d’accord avec le laboratoire privé algérien Novapharm pour la réalisation d’une unité d’une capacité de 300 millions de comprimés par an à Tipaza (80 à l’ouest d’Alger), selon un communiqué de presse commun. Le démarrage de la production est prévu pour le quatrième trimestre de 2013. Le montant de l’investissement n’a pas été précisé.

Lire aussi :

Algérie : un futur hub biopharmaceutique ?
Algérie : le groupe Saidal investit 100 millions d’euros

Transfert de savoir-faire

L’accord permettra à l’Algérie d’économiser 10 millions d’euros sur les 12,5 millions d’euros qu’elle dépense annuellement pour importer les médicaments qui seront fabriqués par Merck et Novapharm à Tipaza, selon la même source. « Cet investissement traduit notre volonté de contribuer au transfert du savoir-faire et devrait générer également plus de 150 emplois qualifiés en Algérie », a déclaré Karim Bendhaou, président de Merck NW Africa à l’issue de la signature de l’accord. Selon les chiffres officiels, 10% de la population algérienne (37 millions d’habitants) est atteinte de diabète et entre 20% et 30% des adultes sont hypertendus.

L’Algérie ambitionne de réduire les importations de médicaments et de produire localement 70% de ses besoins contre 30% actuellement. La facture des importations algériennes de produits pharmaceutiques a atteint 2,23 milliards de dollars en 2012, en hausse de 13,6% par rapport à 2011 (1,96 md), selon les chiffres officiels.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte