Dossier

Cet article est issu du dossier «Pétrole, rumba et démocratie»

Voir tout le sommaire
Archives

Sandy Boungou Poaty – Surfeur du numérique

C’est à Cuba que Sandy a appris les ficelles de la programmation informatique, ce qui lui ouvre des portes quand il revient au pays. Après avoir travaillé chez Soza World Trading, une société de vente de mobilier de bureau où il a créé un logiciel de gestion de stock, il rejoint l’entreprise de transport de son père, comme gérant. Mais la guerre de 1997 porte un coup dur à la société. En 1999, il est embauché chez JB Finances, une PME spécialisée dans l’ingénierie financière et le multimédia, dont il acquiert 5 % du capital. Sandy y apprend à maîtriser le montage de DVD, CD audio, CD-Rom et DVD-Rom interactifs. Parallèlement à son emploi salarié, il se lance dans la maintenance de réseaux informatiques, la vente de consommables et de pièces d’ordinateurs, et propose ses services en tant que consultant indépendant aux petites entreprises et aux particuliers. Dernièrement, il a élargi son champ de compétences aux effets vidéo. Un créneau d’avenir car, selon lui, « l’activité va exploser, avec le développement du numérique dans le cinéma ». Pour se tenir au courant des nouveautés et se former, il surfe sur Internet. « Il faut toujours être le premier », dit-il en riant.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte