Dossier

Cet article est issu du dossier «Les années Lansana Conté»

Voir tout le sommaire
Politique

Les grandes dates de la vie politique de la Guinée

2 octobre 1958 :
La Guinée, ancienne colonie française depuis 1893, proclame son indépendance. Ahmed Sékou Touré deviendra président en 1959.

2 octobre 1967 :
Le socialisme est proclamé

22 novembre 1970 :
Tentative de débarquement de « mercenaires portugais » assistés d’opposants guinéens.

26 mars 1984 :
Mort de Sékou Touré

3 avril 1984 :
Coup d’Etat militaire par les colonels Lansana Conté et Diarra Traoré. Lansana Conté est nommé Président.

4-5 juillet 1985 :
Tentative de coup d’Etat de l’ancien Premier Ministre Diarra Traoré.

6 mai 1987 :
Des dignitaires du régime Sékou Touré sont condamnés à mort.

23 décembre 1990 :
Nouvelle constitution, et multipartisme.

29 septembre 1993 :
Affrontements meurtriers à Conakry entre manifestants et forces de l’ordre. 18 morts (officiels), 63, selon l’opposition.

19 décembre 1993 :
Lansana Conté est élu président, lors de la tenue de la première «élection pluraliste dans le pays. Il est à la tête du Parti de l’unité et du progrès ( PUP).

2-3 février 1996 :
Une manifestation de soldats se transforme en mutinerie, fait 300 morts (non officiels). Le palais présidentiel et des bâtiments publics sont détruits. La mutinerie sera présentée comme une tentative de coup d’Etat et donnera lieu à une purge dans l’armée.

14 décembre 1998 :
Conté, président sortant, est réélu. Son opposant, Alpha Condé, arrêté.

Septembre à décembre 2000 :
Affrontements dans le Sud-est du pays avec des rebelles venus du Libéria et de Sierra Leone, qui feront plus de mille morts et provoquent des déplacements de populations.

18 mai 2001 :
Alpha Condé est gracié

11 novembre 2001 :
Référendum constitutionnel visant à permettre à Alpha Condé de se présenter aux prochaines élections. Le « oui » l’emporte, et les principaux opposants au pouvoir appellent au boycott des élections.

21 décembre 2003 :
Réélection de Lansana Conté avec 95,5% des voix, malgré le boycott des chefs de l’opposition.

19 janvier 2005 :
Le cortège du chef de l’Etat  est attaqué dans la banlieue  de Conakry. Plusieurs centaines de civils et de militaires sont arrêtés

8 au 16 juin 2006 :
Un mouvement de grève paralyse le pays et conduit à des manifestations de lycéens, durement réprimées : entre 11 et 18 morts.

1er novembre 2006 :
Lansana Conté, atteint de diabète et d’un cancer affirme vouloir terminer son mandat, qui devait s’achever en 2010.

Janvier-février 2007 :
Manifestations populaires sévèrement réprimées.

20 mai 2008 :
Nomination de Ahmed Tidiane Souaré à la tête d’un  gouvernement d’ouverture 

2 octobre 2008 :
La Guinée commémore ses 50 ans d’indépendance. Le président était absent des cérémonies publique en raison de son état de santé.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte