Archives

Humour, saillies et sagesse

Par - Béchir Ben Yahmed
Mis à jour le 20 décembre 2008 à 12:45

– Ce que j’aime bien avec les vacances dans le désert, c’est qu’au moins on n’a pas besoin d’apprendre la langue. Jean-François Derec

– L’amour est le seul besoin naturel pour la satisfaction duquel il faille la collaboration d’un partenaire. Thierry Maulnier

– Quand vous entrez au capital d’une entreprise, vérifiez bien qu’elle pourrait être dirigée par un imbécile. Car un jour ou l’autre, il y en aura un aux commandes. Warren Buffett

– Vous par exemple, qu’est-ce que vous voudriez ? Devenir ma femme, je sais. Mais bague à part ? Jacques Audiberti

– Impose ta chance
Serre ton bonheur
Et va vers ton risque
À te regarder, ils s’habitueront. René Char

– Ouvre l’œil et regarde, tu verras ton visage dans tous les visages. Tends l’oreille et écoute, tu entendras ta propre voix dans toutes les voix. Khalil Gibran

– Il vaut mieux acheter ses ennemis que de les briser. Fouquet

– Le hasard est le Dieu des imbéciles. Bernanos

– L’homme peut arriver à croire l’impossible, mais jamais l’improbable. Oscar Wilde

– Avocats se querellent, et vont boire ensemble. Anonyme

– Prince illettré est un âne couronné. Proverbe italien

– Un ordinateur fait au bas mot un million d’opérations à la seconde, mais il a que ça à faire aussi. Brève de comptoir

– Certains hommes parlent pendant leur sommeil. Il n’y a guère que les conférenciers pour parler pendant le sommeil des autres. Alfred Capus

– Dans un village étranger, un chien laisse pendre sa queue. Proverbe zulu (Afrique du Sud)

– Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul. Montaigne