Société

Décès d’Ernest Gnassingbé, fils du défunt président Eyadema

Fils ainé du président Eyadema, il a été un des hommes forts du Togo. Il est décédé vendredi dernier des suites d’une maladie, a annoncé RFI.

Mis à jour le 18 novembre 2009 à 15:49

Chef du camp militaire Landja, dans la région de Kara, au nord du Togo, Ernest Gnassingbé était considéré comme le bras armé du régime dirigé par son père Gnassingbé Eyadema. La Fédération Internationale des Droits de l’Homme l’a notamment accusé d’avoir organisé un attentat contre l’opposant Gilchrist Olympio en 1992.

Fratrie divisée

Le début de sa maladie, en 2004, puis le décès de son père, l’année suivante, le forceront à se retirer progressivement de la vie publique togolaise. Ce décès, non confirmé officiellement, intervient alors que les fils de l’ancien Président Eyadema sont profondément divisés. Kaptcha et Essolizam Gnassingbé, deux de ses frères, sont actuellement emprisonnés après une tentative présumée de coup d’Etat contre le président Faure Gnassingbé. Les deux détenus seront-ils libérés le temps des funérailles ?