Dossier

Cet article est issu du dossier «Santé : l'Afrique au banc d'essai»

Voir tout le sommaire
Santé

Santé : à quand des structures d’accueil privées ?

| Par

L’offre privée des établissements d’accueil médicalisés à destination des séniors est inexistante en Tunisie. Soumises par le ministère de la Santé à « un cahier des charges contraignant basé sur des normes européennes, ces structures requièrent des investissements bien trop lourds », estime le gériatre Samy Allagui.

Cette exigence réglementaire vise à séduire une clientèle occidentale qui, pourtant, n’est pas prête à finir sa vie loin de chez elle. Outre le prix du bâti, l’investisseur doit compter 800 dinars le lit (environ 415 euros).

L’amortissement ne peut être envisagé avec moins de 30 lits, et les professionnels estiment à 200 lits le seuil de rentabilité idéal. Et personne ne semble prêt, pour le moment, à prendre le risque.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte