Défense

Guinée : le domicile de la fille de Cellou perquisitionné, les arrestations se poursuivent

| Par Jeune Afrique
Cellou Dalein Diallo a qualifié de

Cellou Dalein Diallo a qualifié de © AFP

La résidence de la fille de Cellou Dalein Diallo, l’ancien candidat à la présidentielle guinéenne, a été perquisitionnée cette nuit. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

C’était à 5h30 du matin. Le domicile d’Oumou Dalein Diallo, la fille du candidat malheureux à la présidentielle guinéenne Cellou Dalein Diallo a été perquisitionné, deux jours après l’attaque du logement du chef de l’État Alpha Condé. Un groupe de militaires est arrivé à la résidence située dans le quartier de Taouyah, à Conakry, et dans laquelle la famille de l’opposant s’était installée.

Le gendre de Cellou Dalein Diallo a été arrêté, ainsi que plusieurs autres de ses proches. Il a été entendu ce matin puis libéré deux heures plus tard. La femme du leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Halimatou Dallein Diallo, était présente sur les lieux mais n’a en revanche pas été arrêtée.

37 militaires aux arrêts

Mercredi soir, la maison d’Amadou Oury Bah, vice-président de l’UFDG, avait été fouillée par les militaires. Aucune nouvelle de lui n’a été donnée depuis lors.

Lors de cette même journée, 37 militaires proches de Moussa Dadis Camara et de Sékouba Konaté ont été mis aux arrêts. La tension est palpable à Conakry où des cordons de sécurité ont été mis en place sur les grands axes de la ville.

La résidence d’Alpha Condé à Conakry avait été attaquée à l’arme lourde dans la nuit de lundi à mardi, faisant un mort et deux blessés parmi les soldats de la garde présidentielle qui défendaient le bâtiment, selon un bilan du gouvernement guinéen.

Avec Cécile Sow

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte