Société

Gagnants, perdants

Par
Mis à jour le 20 novembre 2008 à 08:40

Togo. C’est la bonne surprise de notre classement. Malgré la crise politique qui a agité le pays depuis l’élection présidentielle de 1993 et la suspension de l’aide de la communauté internationale qui s’est ensuivie, le Togo a maintenu d’assez bons résultats, en particulier du point de vue de la scolarisation puisqu’il se situe en 25e position, avec 55 % de sa population scolarisée. Un score qui lui permet de remonter de 12 points au classement social, de la 40e à la 28e place. Estimée à 55 ans, l’espérance de vie est également l’une des meilleures des pays de la zone ouest-africaine, avec celle de la Gambie et du Ghana (57 ans). L’absence de concours extérieurs durant plusieurs années a, en revanche, pénalisé le pays en ce qui concerne l’accès à l’eau potable : seulement 52 % de la population en bénéficie.

Zimbabwe. La grave crise économique que vit ce pays d’Afrique australe a des conséquences directes sur les paramètres sociaux, comme en témoigne la dégradation généralisée des conditions de vie de sa population. Située à la 16e place l’an dernier, l’ancienne Rhodésie chute à la 27e. Tous les indicateurs sont au rouge, notamment l’espérance de vie (37 ans), qui est l’une des plus faibles de toute l’Afrique. Si ce résultat est quelque peu tempéré par le niveau élevé de l’accès à l’eau potable (81 %), il reste que les Zimbabwéens subissent de plein fouet la descente aux enfers du régime de Robert Mugabe.