Politique

Abdelmalek Droukdel

| Par Jeune Afrique

Émir d’Al-Qaïda au Maghreb

Devenu émir du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) en juillet 2004, Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussab Abdelwadoud, était déjà l’ennemi public numéro un en Algérie. Depuis les attentats d’Alger du 11 avril 2007, revendiqués par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), le nouveau nom de l’organisation depuis son ralliement à Ben Laden, il est devenu l’homme à abattre. Âgé de 37 ans, Droukdel est un ex-militant du FIS. Son objectif est d’organiser des attentats en Algérie tout en fédérant les différentes organisations salafistes du Maghreb. S’il est déployé en quatre zones opérationnelles, c’est en Kabylie que l’ex-GSPC conserve son foyer le plus actif.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte