BTP & Infrastructures

Côte d’Ivoire : Azalaï lève 6 millions d’euros

Azalaï est propriétaire et exploitant de sept hôtels à travers quatre pays ouest-africains.

Azalaï est propriétaire et exploitant de sept hôtels à travers quatre pays ouest-africains. © Azalaï Hotels

La SFI, fililale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, soutient le développement en Côte d'Ivoire de la chaîne hôtelière ouest-africaine, Azalaï Hotel.

Quatre mois après avoir reçu 6,1 millions d’euros de la part de la société d’investissement ouest-africaine Cauris Management, le groupe malien Azalaï Hotel a fait l’objet d’un investissement similaire de la part de la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. En effet, cette dernière a annoncé aujourd’hui qu’elle fournira un prêt de 6 millions d’euros à la Compagnie hôtelière de la lagune, la filiale ivoirienne du groupe Azalaï Hotel. Le prêt servira à financer la construction d’un nouvel hôtel d’affaires qui, selon un communiqué transmis par l’institution, contribuera à la revitalisation de l’infrastructure commerciale à Abidjan et permettra de créer quelque 160 emplois directs. Ce projet, qui vise une clientèle d’hommes et de femmes d’affaires africains, consiste à développer et à gérer un hôtel quatre étoiles. L‘hôtel comprendra également des restaurants, des salles de conférence et un parking.

Lire aussi :

Mali : une guerre, et ça repart
Mali : Cauris injecte 4 milliards dans Azalaï Hotels

Entreprises africaines

Mossadeck Bally, directeur général du d’Azalaï Hotel, cité dans un communiqué, a rappelé que, « dès le début, Azalaï a pu compter sur la SFI. Alors que nous développons nos activités en Côte d’Ivoire, ce prêt va nous permettre d’accéder à des financements à long terme. De même, nous bénéficierons de l’expertise environnementale et sociale de la SFI, y compris des conseils sur la construction écologique »Pour Atul Mehta, directeur à la SFI, « cet investissement répond à deux objectifs stratégiques : renforcer les entreprises africaines et promouvoir le tourisme dans les « marchés frontières », en particulier ceux qui sont touchés par les conflits ».

La filiale de la Banque mondiale a soutenu Azalaï depuis son premier projet, en 1994, quand le groupe a acquis le Grand Hôtel de Bamako, au Mali. Aujourd’hui, Azalaï est propriétaire et exploitant de sept hôtels à travers quatre pays ouest-africains, soit 700 chambres et 650 emplois.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte