Économie

Avec JamboJet, Kenya Airways veut se lancer dans le low-cost

Par
Mis à jour le 10 avril 2013 à 17:36

Le patron de Kenya Airways, troisième transporteur en Afrique, a annoncé dans une interview à « Bloomberg » que la compagnie s’apprêtait à lancer JamboJet, une filiale low cost, courant 2013.

Kenya Airways, le troisième plus important transporteur aérien du continent, veut lancer une filiale low cost courant 2013. Baptisée JamboJet, cette nouvelle compagnie doit venir concurrencer FastJet, une société soutenue par le milliardaire et entrepreneur Stelios Haji-Ioannou, fondateur de Easy Jet, le célèbre transporteur à bas coût européen. Titus Naikuni, le président directeur général de Kenya Airways, à déclaré dans une interview accordée à Bloomberg qu’un premier plan d’affaires pour le lancement de cette filiale low cost avait été repoussé l’an dernier : « nous avions besoin de plus de temps pour apprendre comment faire fonctionner une compagnie low cost », a-t-il précisé.

Lire aussi :

Kenya : attention, économie fragile !
Dossier transport aérien : Les flottes africaines décollent
Low cost : décollage imminent pour FastJet

Changement de stratégie

Cette décision intervient alors que la compagnie kényane n’est pas parvenue à atteindre son objectif de levée de fonds annoncé l’année dernière. Kenya Airways envisageait de réunir 3,6 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années pour financer son expansion. Mais une première émission de 20,7 milliards de shillings n’a permis d’engranger que les trois quarts de cet objectif, soit 14,5 milliards de shillings (129 millions d’euros). Cette somme devait lui permettre d’augmenter sa flotte à 107 appareils, contre 38 actuellement, et de doubler ses destinations à 115 contre 59 aujourd’hui. Mais l’échec de la levée de fonds l’oblige à réviser ses ambitions à la baisse.

Avant de voir le jour, JamboJet devra encore recevoir le feu vert des membres du conseil d’aministration de Kenya Airways, une décision qui doit intervenir « bientôt », selon Titus Naikuni.