Économie

Privatisations en stand-by

Par - J.M.-M.
Mis à jour le 18 septembre 2008 à 01:00

Le paysage bancaire algérien se compose de 6 grands groupes bancaires publics, de 7 établissements spécialisés (leasing, refinancement hypothécaire, etc.) et de 17 banques ou succursales de groupes bancaires internationaux (Société générale, BNP Paribas, Santander, Unicredit, Citibank). Une ouverture du marché algérien qui se poursuit. En août, la britannique HSBC a créé sa filiale algérienne. Toutefois, les établissements bancaires et financiers à capitaux privés, étrangers comme nationaux, ne s’approprient que 10 % du marché. Les 6 banques publiques monopolisent encore 90 % des dépôts et des crédits. La tendance pourrait enfin commencer à s’inverser avec l’ouverture du capital du CPA et de la BDL.