Politique

Teodoro Obiang Nguema

Par
Mis à jour le 30 décembre 2008 à 16:57

Le suspense ne devrait guère peser sur la présidentielle de 2009. L’actuel chef de l’État et président du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) devrait livrer un combat 
pour la forme, d’autant que son parti détient 99 sièges sur 100 à l’Assemblée nationale. L’année 2009 marquera également le trentième anniversaire du « coup de la liberté », qui l’avait porté au pouvoir après la mort, le 3 août 1979, de son oncle, Francisco Macias Nguema. Si l’ouverture démocratique initiée en novembre 1991 n’a toujours pas pleinement porté ses fruits, Obiang Nguema peut compter sur son bilan économique. Avec 23 % de croissance en 2008 et des investissements financés grâce à la manne pétrolière, la santé de l’ancienne colonie espagnole tranche nettement avec celle des autres États africains.