Politique

José Eduardo dos Santos

Président de l’Angola, 66 ans

Par
Mis à jour le 30 décembre 2008 à 17:04

Lors des législatives de septembre 2008, son parti a engrangé près de 82 % des voix. Fort de ce résultat, le leader du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) devrait être candidat à la présidentielle prévue à la fin de 2009. D’autant qu’il pourrait se passer du suffrage universel direct. Le 28 novembre, il a en effet conditionné la tenue du scrutin à l’adoption d’une Constitution par l’Assemblée nationale. Et, selon les observateurs, l’un des principaux changements voulus par le chef de l’État est l’élection du futur président non plus par l’ensemble du peuple angolais, comme c’est le cas actuellement, mais par l’Assemblée. Entre les partisans et les opposants de la réforme, le débat fait rage jusque dans les rangs du MPLA. Il est vrai qu’une victoire de Dos Santos moins importante que celle de son parti aux législatives pourrait être interprétée comme un échec de sa part. Et ouvrir sa succession. Le chef de l’État fêtera le 10 septembre 2009 le trentième anniversaire de son accession au pouvoir.