Politique

Pendant ce temps-là, Macky Sall fait campagne…


C’est un beau coup politique qu’a réussi l’ancien président de l’Assemblée nationale, à l’occasion de sa tournée en France et en Belgique, dans la troisième semaine de janvier. À Mantes-la-Jolie, point d’orgue d’une série de meetings qui ont conduit le président du tout nouveau parti APR-Yaakaar (Alliance pour la République-Espoir) du Havre à Anvers en passant par Bruxelles, le banni du PDS a fait défiler à la tribune une cohorte de responsables – en France – de ce même parti. Des cadres qui ont annoncé, avec force trémolos, leur ralliement au président de l’Alliance pour la République. Tant et si bien qu’on avait le sentiment que c’était l’ensemble de la branche française du PDS qui venait de basculer.

Des responsables socialistes étaient également présents dans la salle. Si ceux-là n’ont pas rejoint l’APR, ils ont cependant assuré publiquement Macky Sall de leur soutien, le posant du même coup en chef de file de l’opposition. Une opération dont les fruits n’ont pas fini d’être ramassés, tant le rôle prescripteur de la diaspora est important au Sénégal…

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte