Société
Ceux qui font bouger l

Cet article est issu du dossier

Ceux qui font bouger l

Voir tout le sommaire
Société

Nasr Hamed Abou Zayd

Par
Mis à jour le 5 février 2009 à 13:26

Égypte

Accusé en 2001 d’apostasie, ce chercheur égyptien né en 1943 fut condamné par un tribunal du Caire à se séparer de sa femme. Il a dû quitter l’Égypte pour les Pays-Bas, où il enseigne depuis 1995 les études islamiques à l’Université de Leiden. Son tort : l’affirmation selon laquelle il faut aborder le Coran comme un discours vertical et l’analyser comme un texte lié à un contexte et une époque antérieurs. Abou Zayd s’insurge contre le « souk des fatwas » qui entend régir la vie du musulman via « un discours de la prohibition », alors qu’il s’agit, de son point de vue, de saisir l’essence de la philosophie mystique et la raison pour laquelle elle est absente du contexte actuel. En 2008, il fut de nouveau au centre d’une controverse à la suite de la publication de son livre Discours et interprétation, interdit par l’université Al-Azhar, et qui est une réédition de Critique du discours religieux, paru chez Actes Sud en 1999.