Dossier

Cet article est issu du dossier «Ceux qui font bouger l»

Voir tout le sommaire
Société

Youssef Seddik

©

Tunisie

Né en 1943 à Tozeur, titulaire d’une licence de philosophie, Youssef Seddik a pratiqué le métier d’enseignant puis de journaliste avant de s’installer à Paris en 1988 et de se consacrer aux essais sur l’islam. Des hadiths du Prophète (Actes Sud, 1997) à Nous n’avons jamais lu le Coran (L’Aube, 2004) en passant par un Coran en bande dessinée, une initiative qui ne manqua pas de choquer les puritains, le travail de Seddik porte sur le texte coranique, qu’il recommande de lire en dehors de toute source traditionnelle et avec un regard neuf. Si Youssef Seddik n’est pas de ceux qui pensent que la jurisprudence islamique a vieilli et qu’il faut entreprendre un travail de « ravalement » des lois, il affirme qu’il est légitime pour tout musulman de relire et d’interpréter le Coran de son point de vue personnel. Autrement dit de poser la question du comportement individuel à l’égard de la parole révélée.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte