Société
Ceux qui font bouger l

Cet article est issu du dossier

Ceux qui font bouger l

Voir tout le sommaire
Société

Farid Esack

Par
Mis à jour le 5 février 2009 à 13:45

Afrique du Sud

Si beaucoup de « nouveaux penseurs de l’islam » sont originaires du Maghreb, il est une voix originale qui se fait entendre à l’autre bout de l’Afrique. Farid Esack, né en 1957 dans un faubourg du Cap, appartient à la minorité indo-pakistanaise du pays de Mandela. C’est au Pakistan, justement, qu’il a fait l’essentiel de ses études de théologie musulmane. De retour en Afrique du Sud, il a activement participé à la lutte contre l’apartheid. Chantre d’une véritable théologie islamique de la libération, Farid Esack est convaincu que justice et piété sont inséparables.

Il s’est fait connaître du public francophone avec la publication chez Albin Michel, en 2004, d’un magistral Coran, mode d’emploi, où il présente avec une très grande clarté toutes les questions qui entourent, depuis les débuts de l’islam, ce Livre à nul autre pareil.