Société
Ceux qui font bouger l

Cet article est issu du dossier

Ceux qui font bouger l

Voir tout le sommaire
Société

Abdul Karim Soroush

Par
Mis à jour le 5 février 2009 à 13:45

Iran

Aucun de ses livres n’étant traduit en français, l’Iranien Abdul Karim Soroush est peu connu des francophones. Pourtant, preuve de l’importance de sa pensée, il est présenté par certains comme le « Luther de l’islam ». Né à Téhéran en 1945, il était diplômé de pharmacologie lorsqu’il a entrepris des études de philosophie des sciences au Royaume-Uni. Ses critiques grandissantes à l’égard de la République islamique l’ont contraint à l’exil. Il a choisi les États-Unis, où il enseigne à Harvard. Au cœur de la réflexion d’Abdul Karim Soroush, le souci de redonner sa place à la raison critique face à la raison herméneutique traditionnelle. Très imprégné des grands auteurs mystiques, il met aussi en valeur une religiosité fondée sur l’amour de Dieu plutôt que sur l’observation inconditionnelle de ses commandements.