Dossier

Cet article est issu du dossier «Business : le boom du tourisme d'affaires»

Voir tout le sommaire
Économie

Enfin un guide web pour voyageurs d’affaires !

La Franco-gabonaise Vanessa Roux est dirigeante du cabinet Val'or Conseil depuis 2009. DR ©

Déjà six mois que le site Africazeva étend sa toile. Une mine d'infos pour organiser ses déplacements sur le continent.

Face au manque criant d’informations pratiques sur internet, Vanessa Roux a décidé de prendre le taureau par les cornes en lançant Africazeva, un portail consacré aux voyages professionnels sur le continent. « C’est grâce à mon activité que j’ai eu l’idée de créer cette plateforme », explique-t-elle d’emblée. Cette Franco-Gabonaise connaît bien les besoins des hommes d’affaires, puisqu’elle les accompagne depuis trois ans pour le cabinet Val’or Conseil. En ligne depuis octobre dernier, ce site référence toutes les adresses de « standing international », à savoir les hôtels qui comptent au minimum trois étoiles, sont situés en centre-ville et dans un environnement sûr.

Lire aussi :

Hôtellerie : le boom du tourisme d’affaires
L’Afrique en un clic sur Africazeva

Il offre aussi la possibilité de trouver un vol et des adresses pour se restaurer, se détendre ou faire des emplettes. La jeune entrepreneuse profite de ses voyages sur place pour actualiser les données du site et s’appuie sur son réseau de correspondants – des businessmen établis dans chaque pays -, qui lui signalent tout « souci ou fermeture ». Afin d’enrichir sa base, Vanessa Roux a opté pour une démarche interactive et demande à ses utilisateurs quelles sont leurs attentes. Des internautes lui ont ainsi récemment indiqué souhaiter voir recenser les terrains de golf. Des voyageurs pratiquants, eux, lui ont demandé de référencer les lieux de culte.

Potentiel

Pour l’heure, ce guide pratique se concentre sur Libreville et Port-Gentil (Gabon), Brazzaville et Pointe-Noire (Congo), N’Djamena (Tchad), Johannesburg (Afrique du Sud), Abidjan (Côte d’Ivoire), Dakar (Sénégal) et São Tomé e Príncipe. À terme, la petite équipe de trois personnes ambitionne de proposer une plateforme panafricaine, « mais il faut d’abord augmenter notre effectif et faire du chiffre », attirer les annonceurs et nouer des partenariats. « Une chose est sûre : la demande est là, et il y a du potentiel », s’enthousiasme-t-elle.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte