Santé

Aspen se renforce dans la nutrition infantile

| Par
Stephen Saad, PDG d'Aspen.

Stephen Saad, PDG d'Aspen. © Sunday Times

Aspen Pharmacare Holdings, le principal fabriquant de médicaments génériques sud-africain, investit 215 millions de dollars pour acquérir les droits de propriété intellectuelle et les actifs de l’activité nutrition infantile de Nestlé SA pour l’Afrique australe et l’Australie.

Avec l’acsuisition des droits de propriété intellectuelle et les actifs de l’activité nutrition infantile de Nestlé SA, le géant sud-africain Aspen, qui distribue ses génériques dans plus de 150 pays, poursuit sa diversification pour se développer en Australie, en Amérique du Sud et en Afrique subsaharienne.« Le business model d’Aspen consiste à acheter les droits d’utilisation de marques qui se sont imposées sur le marché et de les distribuer dans des régions en forte croissance et dans les marchés émergents. L’espace pharmaceutique étant hautement compétitif, Aspen doit poursuivre sur cette voie », a souligné Wayne McCurrie, gestionnaire de portefeuille chez Momentum Asset Management, à Johannesburg, cité par Bloomberg. L’an dernier, les revenus d’Aspen issus de la nutrition infantile s’élevaient à 83 millions de dollars australiens, en Australie, et à 180 millions de rands en Afrique du Sud.

Lire aussi :

Kiyoshi Adachi : « Certaines entreprises sont prêtes à devenir des acteurs mondiaux »
Mouvement de fonds dans la pharmacie

Lois antitrust

En avril dernier, Nestlé avait racheté la branche nutrition infantile de Pfizer pour 11,9 milliards de dollars, mais le groupe suisse a procédé à la cession de cette activité pour se conformer aux lois antitrust. Moyennant 215 millions de dollars, cette acquisition donne le droit au géant sud-africain de commercialiser pendant dix ans les produits infantiles de Nestlé en Australie, en Afrique du sud, au Botswana, en Namibie, au Lesotho, au Swaziland et en Zambie.

Les autorités australiennes de la concurrence ont d’ores et déjà approuvé cette acquisition, mais l’Afrique du Sud et de la Namibie n’ont toujours pas donné leur feu vert.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte