Archives

Emprunt, crédit-bail, financement… les produits phares charia-compatibles

La Mudaraba

Partenariat où une partie apporte les fonds (Rab el-Mal), tandis que l’autre (Moudarib) apporte son expérience et endosse la responsabilité de la gestion. Si le bénéfice réalisé est partagé entre les deux partenaires sur une base convenue d’avance, les pertes en capital sont assumées par le seul bailleur de fonds. Assimilable au capital-risque.

 

L’Ijara

La banque achète un actif qu’elle loue au client en lui promettant la vente à terme. Une opération comparable à une location-vente (leasing).

 

La Musharaka

Les fonds sont apportés par les deux partenaires, mais un seul a en charge la gestion du projet. Pertes ou profits sont partagés en fonction de l’actionnariat. Assimilable à un financement en fonds propres de type coentreprise (joint-venture).

 

La Murabaha

Contrat-vente. Exemple : vous souhaitez acheter un bien. La banque l’acquiert à votre place et vous le cède progressivement par annuités, au montant initial renchéri d’une commission prédéterminée. Comparable à un emprunt.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte