Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Politique

Fritz Ntonè Ntonè

| Par Jeune Afrique

55 ans, délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala

Juste après sa nomination, en septembre 2006, Fritz Ntonè Ntonè inondait sa ville natale de tracts intitulés « Paroles de toubib », dans lesquels il établissait un lien entre propreté et santé. Normal pour un docteur en médecine, diplômé de l’université de Yaoundé, qui fut directeur de l’hôpital Laquintinie à Douala. La lutte contre l’insalubrité n’est pas son seul cheval de bataille. Il s’est attaqué à l’éclairage public, aux constructions anarchiques et à la remise en état du réseau routier de la capitale économique. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte