Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Archives

Charles Metouck

| Par Jeune Afrique

59 ans, directeur général de la Société nationale de raffinage (Sonara)

Pour le moment, le directeur général de la Société nationale de raffinage (Sonara) a une seule obsession : mener à bien le projet d’extension et de modernisation de l’usine de raffinage de Limbé. Coût de l’opération : 300 milliards de F CFA, qu’il a trouvés auprès de banques et d’investisseurs privés, souvent étrangers. Après l’obtention, en France, d’un diplôme d’ingénieur chimiste, il a commencé sa carrière en 1974 chez Rhône-Poulenc. De retour au Cameroun en 1978, il entre à Scimpos (fabrication de mousses et résines industrielles), dont il devient le PDG en 1992. Parmi les rares entrepreneurs du privé à s’être vu confier la direction d’une entreprise d’État, Charles Metouck est parvenu à redresser la Sonara, qui était quasiment en cessation de paiement au moment de sa prise de fonctions, fin 2002. Président du Syndicat des industriels du Cameroun (Syndustricam) et vice-président du Gicam, il est par ailleurs propriétaire de plusieurs entreprises privées.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte