Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Culture

Imane Ayissi

| Par Jeune Afrique

41 ans, danseur, styliste et mannequin

Danseur, styliste, écrivain ? On ne sait comment le définir. Beau et talentueux, Imane Ayissi se dit tout simplement « artiste ». C’est de famille. C’est dans la troupe de danse traditionnelle familiale, Les Frères Ayissi, qu’il fait ses débuts. Il intègre ensuite la troupe du Ballet national du Cameroun, puis celle de Yannick Noah, qui le fait venir en 1992 à Paris, où ce natif de Yaoundé s’installera. Ayissi donne des cours de danse, tout en étant mannequin. Mais le stylisme le démange. Entre sa première collection, sur le thème de la coccinelle, et sa toute dernière, « Vaudou mode », en hommage à la culture africaine, présentée à Rome en février dernier,il a présenté 16 collections de haute couture et 2 de prêt-à-porter de luxe. En février, il a par ailleurs publié son deuxième livre de contes. Certainement une nouvelle corde à son arc.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte