Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Culture

Pascale-Marthine Tayou

| Par Jeune Afrique

42 ans, plasticien

Dessin, performance, photographie, vidéo, assemblage, graffiti… Pascale-Marthine Tayou est un touche-à-tout. Né en 1967 à Yaoundé, cet autodidacte s’est fait connaître en 1994 avec une série consacrée au sida. Ses œuvres interrogent les problématiques post-coloniales, la ruralité, la mondialisation… Import/Export, par exemple, rassemble des logos de sociétés camerounaises, symboles d’un commerce à l’occidentale, qu’il met en parallèle avec des photographies de marchés africains traditionnels.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte