Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 qui font le Cameroun»

Voir tout le sommaire
Cinéma

Bassek ba Kobhio

| Par Jeune Afrique

52 ans, réalisateur et écrivain, fondateur du festival Écrans noirs

Il a un petit côté gavroche avec sa casquette. Un tantinet frondeur, il ne rate aucune occasion pour dénoncer la situation politique du Cameroun. Ses études de sociologie et de philosophie ne le prédestinaient pas au cinéma, pourtant, Bassek ba Kobhio fait partie des réalisateurs et producteurs africains les plus connus. Il a par ailleurs créé le festival Écrans noirs, dont la 10e édition a été célébrée en 2008.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte