Politique

Ce que Wade, Ndéné Ndiaye et Macky Sall se sont dit

Au lendemain de la défaite subie par le Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir) lors des élections locales du 22 mars, Souleymane Ndéné Ndiaye, alors ministre d’État chargé de l’Économie maritime, a pris l’initiative de rencontrer l’ex-Premier ministre Macky Sall, devenu leader d’un parti d’opposition, pour le convaincre de revenir au PDS. Ce dernier a posé les préalables suivants à des retrouvailles avec son ex-mentor : lancement d’un appel par le président Abdoulaye Wade à toutes les forces politiques du pays ; diagnostic des problèmes partagés par tous les partis ; formation d’un gouvernement d’union nationale. Rendant compte de cet entretien à Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye s’est entendu répondre : « Notre priorité, c’est de restructurer notre parti. Pour l’instant, il faut laisser Macky Sall et tous ceux qui ont remporté des communes et des communautés rurales diriger leurs localités. Les électeurs les jugeront en fonction de leurs résultats. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte