Société

Turquie : designer laïque pour mosquée chic

C’est une femme qui a conçu et décoré le nouveau lieu de culte édifié sur la rive asiatique d’Istanbul.

Par - Joséphine Dedet
Mis à jour le 20 mai 2009 à 11:42

© D.R.

Paradoxale Turquie ! Alors que la place de la religion dans l’espace public oppose constamment l’establishment kémaliste au gouvernement islamo-conservateur du Parti de la justice et du développement (AKP), c’est à une designer de la jet-set, issue d’un milieu laïc, qu’ont été confiées la conception et la décoration de la mille et unième mosquée d’Istanbul.

Formée en Grande-Bretagne, Zeynep Fadillioglu, 53 ans, est surtout connue pour avoir relooké de superbes maisons en bois des rives du Bosphore et divers restaurants branchés, dont la « Brasserie », qui appartient à son mari, dans le quartier chic de Nisantasi.

Inaugurée le 8 mai en présence d’Ali Bardakoglu, le président de la direction des affaires religieuses, et d’Emine Erdogan, l’épouse toujours voilée du Premier ministre, la mosquée Sakirin, érigée dans la partie asiatique d’Istanbul, porte le nom de ses donateurs, les Sakir, une richissime famille turco-saoudienne installée à Londres qui collectionne les tableaux impressionnistes français et l’art islamique.

Zeynep Fadillioglu, qui a travaillé avec une équipe majoritairement féminine et a associé au projet des artistes étrangers et des spécialistes de l’art ottoman, a su harmonieusement doser avant-gardisme et tradition. Mélange de métal et de verre, l’édifice, tout en rondeurs, réserve aux femmes un espace lumineux et ouvert. Le mihrab, qui indique la direction de La Mecque, est bleu turquoise, en forme de coquillage. Le mufti d’Istanbul adore, paraît-il…