Société

La Halde monte en puissance

Remis le 13 mai au président français Nicolas Sarkozy, le rapport annuel de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) montre que l’institution commence à obtenir des résultats concrets : 98 % des transactions pénales qu’elle propose au parquet sont acceptées et 82 % de ses observations sont prises en compte par les tribunaux.

Par - Pierre-François Naudé
Mis à jour le 20 mai 2009 à 13:47

En outre, elle trouve une oreille de plus en plus attentive auprès du législateur, notamment en ce qui concerne la discrimination pour raison de santé. Le nombre des réclamations (7 788) qu’elle a enregistrées en 2008 est en augmentation de 25 % par rapport à l’année précédente. 50 % d’entre elles avaient pour cadre le monde de l’entreprise. 29 % (contre 21 % pour la santé) concernaient l’origine « ethnique » des plaignants.

Mais la lutte pour plus de diversité dans la société française a encore de beaux jours devant elle. Sarkozy n’a, par exemple, toujours pas tenu sa promesse d’autoriser la Halde à lancer des contrôles inopinés dans les entreprises. Le gouvernement lui-même pratique une politique de naturalisation et de regroupement des conjoints de Français de plus en plus discrétionnaire et discriminatoire. Enfin, la complète « décristallisation » des pensions d’anciens combattants originaires des anciennes colonies françaises n’a toujours pas abouti, malgré les demandes répétées de la Halde.