Dossier

Cet article est issu du dossier «La méthode chinoise»

Voir tout le sommaire
Archives

Un bond en avant

| Par Jeune Afrique

Lors du dernier sommet Chine-Afrique, en novembre 2006, Pékin s’était fixé comme objectif de doubler d’ici à 2010 le commerce bilatéral avec l’Afrique, pour atteindre les 100 milliards de dollars.

L’objectif a été atteint dès 2008 avec 106,8 milliards, soit près de deux fois le volume des échanges entre la France et l’Afrique subsaharienne. La Chine est devenue le deuxième partenaire économique du continent, derrière les États-Unis (120 milliards de dollars). Les importations chinoises en provenance de l’Afrique sont largement dominées par les matières premières (85 %). Quant aux exportations, elles sont composées pour l’essentiel de produits manufacturés (94 %). Le premier partenaire est l’Angola.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte