Culture

Patrimoine mondial, les candidatures africaines

Du 22 au 30 juin à Séville (Espagne), le comité spécialisé de l’Unesco examinera les candidatures de vingt-sept sites historiques et culturels en vue de leur inscription au patrimoine mondial. Parmi eux, trois africains : la ville de Grand-Bassam, près d’Abidjan, qui fut la capitale de la Côte d’Ivoire de 1893 à 1900 ; la Cidade Velha (vieille ville) de Ribeira Grande, fondée par les Portugais à la fin du XVe siècle sur l’île cap-verdienne de Santiago ; enfin, les ruines (découvertes en 1902) de Loropéni, à Gaoua, dans le sud-ouest du Burkina. Pour figurer au patrimoine mondial, les biens culturels doivent répondre à de stricts critères d’universalité, d’authenticité et d’intégrité.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte