Archives

Rujugiro tiré d’affaire

LE conflit qui oppose l’Afrique du Sud à l’homme d’affaires rwandais Tribert Rujugiro Ayabatwa, arrêté par Interpol puis placé sous liberté provisoire à Londres depuis octobre 2008, vient de se dénouer. Le fisc sud-africain accusait Mastermind, sa société, d’avoir exporté frauduleusement des cargaisons de cigarettes.

Le 19 mai dernier, à l’issue d’une audience au tribunal d’East London (Afrique du Sud), les avocats des deux parties ont trouvé un arrangement à l’amiable. « Il consiste, pour ce qui me concerne, à payer une certaine somme aux autorités sud-africaines. J’en ai réglé la moitié, et réglerai le reste dans douze mois », explique Rujugiro, qui, sans révéler le montant de la transaction, précise qu’il est « de loin inférieur à la somme réclamée initialement » [256 millions de rands, soit plus de 22 millions d’euros, NDLR].

En contrepartie, Pretoria s’est engagé à annuler toutes ses poursuites, à dépénaliser et à classer l’affaire. Sur le point de rentrer à Kigali, le patron de Mastermind tire la leçon de cette expérience : « Quand on est confronté à un concurrent qui n’est pas très droit, il faut faire très attention. Les autorités de mon pays, ajoute-t-il, ne sont pas intervenues dans cette affaire parce qu’elle est de nature commerciale. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte