Archives

Des cités balnéaires géantes en chantier

| Par Jeune Afrique

Vendredi 19 juin 2009, l’honneur du plan Azur est sauf. Ce jour-là, en présence du roi Mohammed VI, s’est déroulée l’inauguration, lors des 9es Assises nationales du tourisme marocain, de la ville de Saïdia, dédiée au tourisme. Située sur la côte, près de la frontière algérienne, Saïdia est la plus vaste des six stations balnéaires (Tanger, Essaouira, Taghazout, Guelmim, El-Jadida) programmées pour accueillir 10 millions de touristes en 2010. À Saïdia, tout se décline en grand : trois golfs, une marina… et le Barcelo, le plus grand hôtel d’Afrique avec 1 200 chambres. Sauf que le projet (1,1 milliard d’euros d’investissement) accuse deux ans de retard. Le groupe immobilier marocain Addoha a en effet été contraint de remplacer au pied levé dans la réalisation du chantier son confrère espagnol Fadesa, en faillite. L’ouverture officielle de Saïdia est aussi l’opportunité de restaurer l’image de la cité balnéaire écornée dans un reportage de France 5, diffusé le 14 juin 2009, et au cœur de toutes les discussions lors des Assises du tourisme.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer