Politique

Africom reste à Stuttgart

Par
Mis à jour le 15 juillet 2009 à 12:42

Le chef d’état-major inter­armées des États-Unis, l’amiral Michael Mullen, a annoncé le 7 juillet dernier à Washington, lors d’un briefing avec des diplomates, que le siège du Commandement militaire américain pour l’Afrique (Africom) restera à Stutt­­­gart (Allemagne) au moins jusqu’en 2011. Washington souhaitait initialement déplacer Africom sur le continent. Parmi les pays cités figuraient le Maroc, le Liberia et Djibouti.