Archives
Guinée Equatoriale, la politique du résultat

Cet article est issu du dossier

Guinée Equatoriale, la politique du résultat

Voir tout le sommaire
Culture

Africa 24, nouvelle fenêtre sur le continent

Mis à jour le 5 août 2009 à 17:53

Présenter une image du continent revue et corrigée par les Africains et faire entendre le point de vue de ces derniers sur l’actualité, tel est le défi que s’est lancé la chaîne d’information Africa 24, inaugurée officiellement en mai dernier à Paris. Son promoteur et président, le Camerounais Constant Nemale, a pu concrétiser son projet grâce à la Guinée équatoriale. « Notre président de la République a profité des revenus pétroliers pour financer le démarrage de cette chaîne qui se veut panafricaine », précise Jeronimo Osa Osa Ecoro, le ministre équato-guinéen de l’Information, de la Culture et du Tourisme. Pas question cependant que le pays intervienne dans la ligne éditoriale, qui relève du seul directeur de l’information, souligne-t-il.

Actuellement principal actionnaire de la chaîne, la Guinée équatoriale recherche des partenaires. Dans la ligne de mire, le Maroc, l’Égypte, l’Angola et l’Afrique du Sud. Pour permettre la diffusion la plus large possible d’Africa 24, qui, outre l’Afrique, couvrira l’Europe, l’Asie et les États-Unis, des négociations sont engagées avec des diffuseurs satellitaires. Trois antennes seront créées : l’une basée au Maroc ou en Égypte, une autre en Guinée équatoriale et la troisième en Afrique du Sud.