Société

Amadou et Mariam

Mali, chanteurs, 54 ans et 51 ans

Par
Mis à jour le 21 octobre 2009 à 15:16

© DR

Leur base reste Bamako mais leur musique s’est dispersée à travers la planète. Amadou et Mariam ne cessent de parcourir le monde pour offrir au public ce que le Mali a de meilleur. Il y a comme un jeu de la providence, dans leur rencontre en 1975 à l’Institut des aveugles de Bamako. Ils se marient cinq ans plus tard. L’homme, né en 1954, va se coller à la guitare ; la femme, de quatre ans sa cadette, au chant. Dans les rues de Bamako, on n’entend déjà qu’eux ; puis à Abidjan, ensuite à Paris. C’est là qu’ils enregistrent leur premier album « moderne », Sou ni tilé, en 1998. Arrive par la suite Dimanche à Bamako en 2004, issu d’une collaboration féconde avec le Français Manu Chao. Le triomphe est total : 500 000 exemplaires vendus. Les Victoires de la musique sont une récompense évidente. Le magazine anglais The Observer, tout aussi bluffé, classe le duo parmi les vingt meilleurs albums de l’année. Quatre ans plus tard, c’est le temps de Welcome to Mali, album de la maturité, celui qui achève de faire d’eux des références incontournables aussi bien pour les diasporas africaines que pour les publics d’ailleurs.