Diasporas

Mo Ibrahim

| Par Jeune Afrique

Soudan, fondateur de Celtel, 63 ans

D’origine soudanaise, élevé en Égypte, de nationalité britannique : il y a plusieurs vies dans celle de Mo Ibrahim. Mais à 63 ans, cet homme d’affaires, régulièrement présent dans les palmarès des plus grandes fortunes du monde, est resté étroitement lié à son continent natal. C’est là qu’il a bâti un empire en créant Celtel, en 1998. Une société de téléphonie mobile panafricaine qu’il a ensuite revendue et qui est aujourd’hui connue sous le nom de Zain. L’Afrique est aussi la préoccupation majeure de la Mo Ibrahim Foundation, qui chaque année décerne le prix de la bonne gouvernance à un ancien chef d’État ou de gouvernement (en 2008, Festus Mogae, ancien président botswanais).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte