Société

Fatou Diome

Sénégal, romancière, 41 ans

Par
Mis à jour le 16 septembre 2009 à 16:16

La vie de Fatou Diome est un roman. Ses récits, en partie autobiographiques, rappellent les tourments qui l’ont construite et répètent à l’envi son « besoin de consolation impossible à rassasier », expression tirée du titre de son livre favori (de Stig Dagerman). Née en 1968 dans la petite île sénégalaise de Niodor, Fatou fut abandonnée par ses parents et élevée par sa grand-mère. Elle arrive en France dans les années 1990 dans les « bagages » d’un coopérant français dont elle s’était amourachée. Elle va vite déchanter et se retrouvera seule et divorcée. Elle se réfugie dans l’écriture et se fait connaître en publiant des nouvelles, puis un premier roman acclamé par la critique. Le Ventre de l’Atlantique, paru en 2003, est un best-seller. L’auteur y brosse les thèmes qui lui sont chers : solitude, immigration, attrait de l’ailleurs. Fatou Diome est l’une des plumes les plus prometteuses des lettres francophones. Qui plus est, une plume qui tend une passerelle entre deux continents.