Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire: déclic électoral?»

Voir tout le sommaire
Archives

Le boom du mobile

| Par

Sur un marché saturé, deux nouveaux opérateurs vont lancer leurs activités avant la fin de l’année.

Orange, MTN, Moov, Koz ou GreenN ? Avec cinq opérateurs de téléphonie mobile, les Ivoiriens ont l’embarras du choix. Comme si cela ne suffisait pas, deux nouveaux groupes, l’émirati Warid Telecom et l’indien R.Com, se lanceront avant la fin de l’année à l’assaut des consommateurs. Ces derniers s’en réjouissent. Mais l’Agence des télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI) a déjà prévenu : « Il n’y a plus de licence disponible, la Côte d’Ivoire se limitera à ces sept opérateurs de mobile. » Difficile, dans ce contexte saturé, d’évaluer la part de marché qu’auront les deux nouveaux venus…

Le dernier rapport de l’ATCI donne 38,6 % de part de marché à Orange, 34 % à MTN, 17 % à Moov et 10,4 % à Koz. Des chiffres qui, même caducs (enregistrés avant le lancement des activités de GreenN, début 2009), reflètent la réalité du terrain.

Si, pour l’heure, le nombre d’abonnés est fonction de l’ancienneté, la guerre fait rage. Les opérateurs rivalisent de stratégies marketing pour améliorer leur part de marché, et le secteur est en pleine croissance : son chiffre d’affaires, de 300 milliards de F CFA (458 millions d’euros) en 2006, a atteint 682 milliards de F CFA en 2008.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte