Archives

Le Togo raccroche au nez de Moov

| Par Jeune Afrique

La date butoir était fixée au 10 août à midi. À 14 heures, Moov Togo était suspendu. Le deuxième opérateur de téléphonie mobile du pays, après avoir racheté les actifs de Telecel Togo en décembre 2006, a vu son réseau suspendu par l’autorité de régulation, en vertu de l’arrêté ministériel du 22 juin 2009, qui exigeait de la filiale d’Atlantique Télécom qu’elle règle les 20 milliards de F CFA, dus au titre du renouvellement de sa licence d’exploitation, expirée en juin 2008. « No comment », du côté de Moov Togo. Mais des tractations auraient été engagées au dernier moment avec le gouvernement. La suspension de Moov n’est pas sans rappeler celle qui avait frappé en 2007 plusieurs opérateurs au Bénin et le bras de fer qui se poursuit au Sénégal avec Tigo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer