Économie

Charles Kader Gooré se refait une santé à Oman

Charles Kader Gooré, proche du président déchu, trouve fortune en dehors des frontières ivoiriennes. Dernier projet en date, une chocolaterie à Oman, d’un montant de 125 millions d’euros.

Par
Mis à jour le 3 mai 2013 à 10:02

L’homme d’affaires s’est tourné vers Oman pour continuer à mener ses affaires. © Vincent Fournier/JA

Persona non grata en Côte d’Ivoire, l’homme d’affaires Charles Kader Gooré (CKG), dont les affaires ont prospéré sous l’ère Gbagbo, dit vivre le « meilleur moment de [s]a vie ». Représentant en Afrique de l’Ouest de l’Autorité publique omanaise pour la promotion des investissements et le développement des exportations (Paiped), il affirme construire une chocolaterie d’une capacité de 50 000 tonnes à Salalah, dans le sud-ouest du sultanat. Coût de l’opération : 125 millions d’euros. Un investissement auquel participerait, selon lui, l’Oman Investment Fund, le fonds souverain omanais.