Archives

Bockel-Bourgi, la paix des braves

Directement à l’origine du départ de Jean-Marie Bockel du ministère français de la Coopération, en mars 2008, l’avocat et conseiller de Nicolas Sarkozy Robert Bourgi vient de signer avec le désormais secrétaire d’État à la Justice une paix des braves, sur commande de l’Élysée. Le « sommet » a pris la forme, fin septembre, d’un dîner de cinq heures au premier étage du restaurant Chez Laurent, à Paris. Et comme il a bien fallu bien un témoin de cette conciliation (les deux hommes ne se connaissaient pas), c’est un ami commun, Bernard Squarcini, le directeur du Renseignement intérieur (DCRI, ex-RG), qui a servi de « facilitateur ».

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte