Politique

Justice : Jean-Pierre Bemba, vrai-faux indigent

Par
Mis à jour le 13 octobre 2009 à 13:18

La situation financière de Jean-Pierre Bemba, l’ancien vice-président congolais, se complique. Fin septembre, ses avocats Mes Pierre Legros et Karim Kahn (qui défendit l’ex-dictateur libérien Charles Taylor jusqu’en 2007) ont démissionné.

Le premier s’est borné à expliquer que l’équipe de défense lui paraissait suffisamment fournie. Le second, en revanche, confie ne pas avoir perçu d’honoraires depuis janvier 2009. Bemba est détenu par la Cour pénale internationale (CPI) depuis juillet 2008. Ses biens et ses avoirs – au Portugal et en Belgique, notamment –, ont été gelés. Comme, en théorie, il est très loin d’être indigent, la Cour lui a refusé toute aide financière pour assurer sa défense. Pour sortir de l’impasse, il a été suggéré le 7 octobre, lors d’une audience destinée à établir le calendrier du procès, que la CPI lui fasse une avance qu’il rembourserait par la suite en vendant l’une de ses propriétés. Le greffe devrait statuer rapidement. En attendant, Bemba continue d’être défendu par Me Nkwebe Liris et Aimé Kilolo. Gracieusement pour l’instant.