Archives
Informatique : l’Afrique, le nouveau filon mondial

Cet article est issu du dossier

Informatique : l’Afrique, le nouveau filon mondial

Voir tout le sommaire
Archives

Rabat Technopolis, l’un des pôles offshore du pays

Mis à jour le 14 octobre 2009 à 13:17

Dans ce dossier

Ville dans la ville, Rabat Technopolis, développée par Medz, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), occupe 107 ha. Parmi les sociétés offshore installées : Logica, Sofrecom, EDS, Cegedim, Devoteam, Axa France Vie… Pour les attirer, le technopôle a pris des mesures incitatives : un taux d’imposition sur le revenu de 20 % contre 40 % normalement, des coûts télécoms jusqu’à 30 % moins chers et des loyers compétitifs. À terme, 300 ha seront consacrés au développement des nouvelles technologies et des industries hi-tech. Objectif : faciliter le transfert de technologie entre les entreprises, la recherche et développement et le pôle universitaire. Rabat Technopolis d’un coût de 3,3 milliards de dirhams met l’accent sur les filières à haute valeur ajoutée : nanotechnologies, ingénierie des réseaux, génie logiciel, microélectronique…