Livres

Kin la cruelle

| Par

C’est un petit roman étrange de 170 pages, violent et dont on ne sort pas indemne que vient de publier aux éditions Cœur d’Afrique la juriste Bernadette Tokwaulu Aena, 47 ans, par ailleurs numéro deux de la Société nationale d’électricité (Snel), en RD Congo. L’intrigue a pour cadre le Kinshasa du « Mzee » Laurent-Désiré Kabila, avec ses complots, ses kadogos, ses pasteurs hallucinés et véreux et ses prostituées ­vénéneuses, sur fond de drogue et de sida que cette fille de diplomate native de Kisangani décrit d’une plume talentueuse et acerbe. Son titre, La Malédiction de la fente, est pour le moins cru. Allusion revendiquée au vagin, « lieu de passage du monde des esprits vers le monde des humains », selon l’auteure, qui y voit la clé essentielle de l’extrême sexualisation de la culture bantoue.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte