Économie

John Coors lève 300 millions de dollars pour l’Afrique

L’Américain John Coors prévoit de collecter 300 millions de dollars auprès de familles aisées aux États-Unis et en Afrique. Objectif : investir en fonds propres en Afrique.

Par
Mis à jour le 6 mai 2013 à 17:42

John Coors (avec sa femme Sharna) tentent de collecter 300 millions de dollars pour son fonds d’investissement à destination de l’Afrique. DR

Lancé par John Coors, héritier du fondateur du brasseur américain Coors Brewing Co., le fonds d’investissement baptisé « Mille et une voix » (One Thousand & One Voices)  prévoit de récolter 300 millions de dollars à destination de l’Afrique. Le fonds devrait déjà disposer d’ici à la fin de l’année d’une somme comprise entre 50 et 100 millions de dollars levés auprès de familles fortunées à la fois américaines et africaines. JohnCoors a déclaré dans une interview à Bloomberg que le Kenya, le Ghana, la Tanzanie et le Nigeria faisaient partie de ses cibles prioritaires. Le fonds prendra des participations minoritaires de 10 à 40 millions de dollars et visera les entreprises réalisant un excédent brut d’exploitation (Ebitda) compris entre 2 et 15 million de dollars.

Lire aussi :

Kenya : Chase Bank lève 10,5 millions de dollars auprès d’Amethis

Capital-investissement : les PME en vedette

Pas de philanthropie

« Le fondement de ce mouvement est la prise de conscience que nous n’avons pas besoin de plus de philanthropie, nous n’avons pas besoin de plus d’aide » pour l’Afrique, a déclaré John Coors, qui est également PDG de CoorsTek Inc, un fabriquant de céramique basé au Colorado. « Nous avons besoin de davantage d’investissements parce que nous avons besoin de créer des emplois », a-t-il conclu.